Tout savoir sur la réglementation cosmétique européenne

On me pose souvent la question : pourquoi les cosmétiques naturels Elise & Rose arrivent ils au compte-goutte ? Je vais vous expliquer la marche à suivre pour mettre un produit cosmétique sur le marché européen dans le respect de la réglementation. Vous verrez que c’est une démarche qui prend du temps (et qui coûte pas mal d’argent).

La réglementation cosmétique est importante et nécessaire pour garantir la sécurité du consommateur. Il est important de la respecter même si elle peut être contraignante. Surtout pour les petites marques avec peu de moyens financiers.


La réglementation cosmétique européenne, comment ça marche ?



Etape 1 : Déclaration d'établissement auprès de l'ANSM

Etape 2 : Notification auprès du CPNP

Etape 3 : Dossier d'information produit

Etape 4 : Détermination de la durée de vie


 

Etape 1 : Déclaration d'établissement auprès de l'ANSM


Facile et rapide en quelques clics sur internet : renseigner l'adresse de l'établissement et le nom de la personne responsable.

A faire une seule fois pour toute la durée de vie de l’entreprise.

Gratuit.


ANSM : Agence Nationale de la Santé et du Médicament


Etape 2 : Notification auprès du CPNP



Notification des formules sur le portail de notification des produits cosmétiques.

Assez facile mais un peu long car il faut donner beaucoup d'informations : nom du produit, clientèle visée, zone d'application, composition, photo du contenant et de l'étiquette du produit.

A faire une seule fois pour chaque produit.

Sur internet. Gratuit.


CPNP : Portail de Notification des Produits Cosmétiques


Etape 3 : Dossier d'information produit


Le dossier d’information produit (DIP) est la carte d’identité du produit. Il comporte plusieurs parties. Une partie descriptive où l’on détaille la composition, le mode de fabrication. Une partie sécurité, rédigé par un évaluateur de la sécurité. L’évaluateur va éplucher les ingrédients, vérifier la toxicologie, les quantités utilisées (car certains ingrédients sont réglementés). Il se base sur la documentation et les éventuels tests réalisés (notamment pour déterminer la durée de vie des produits). L’évaluateur s’assure que le consommateur ne sera pas mis en danger par l’utilisation du produit.

La constitution de ce dossier prend entre 3 et 5 mois et coûte plusieurs centaines d’euros.


Etape 4 : Détermination de la durée de vie



Afin de déterminer la durée de vie du produit on fait réaliser par un laboratoire spécialisé un test de stabilité. L’objectif est d’observer/mesurer le vieillissement du produit. Des échantillons du produit sont conservés à température ambiante et à 40°C pendant 6 mois. Ensuite par des mesures spécifiques en fonction de la composition du produit on compare l’évolution des résultats dans le temps.

Ce test coûte plusieurs centaines d’euros.




Mon souhait est de mettre sur le marché 2 nouveaux produits par an. Objectif réalisable en ciblant bien les produits que vous attendez. Je vous tiendrai informés régulièrement des nouveaux développements et vous consulterai le plus possible pour connaître vos attentes !

Naturellement votre, Aurélie